Jouer au casino en ligne gratuitement


Harrah’s Entertainment, bientôt en ligne

Il y a quelque temps, plusieurs grands casinos américains ont rendu publique leur intention de se lancer dans l’espace virtuel. Le succès des salles de poker en ligne a été surtout une bonne raison pour que les « traditionnels » veuillent étendre leur aire de fonctionnement. Si les choses bougent dans la législation américaine, ce but commercial sera assez facile à réaliser. Harrah’s Entertainment est l’une des sociétés qui font de grands projets…

Mais un accord sur cette question législative est loin d’être établi. Pendant des années les membres de l’Association Américaine des Jeux, qui fait du lobby au niveau fédéral, se sont divisés en deux camps:

Harrah’s Entertainment et MGM Mirage, les deux plus importants membres de l’Association, sont pour une certaine forme de légalisation. D’autres voient la légalisation et la réglementation comme une chose négative. C’est le cas de Steve Wynn qui croit que les jeux sur Internet ne peuvent pas être contrôlés de façon adéquate et pourraient déséquilibrer l’industrie. En conséquence, l’Association a été obligée d’adopter une position neutre.

Au cours des derniers mois, Harrah’s a été l’un des plus forts supporters des jeux en ligne. Son plus grand atout qui lui garantit le succès dans l’espace virtuel est le fait d’être l’organisateur des Séries Mondiales du Poker. Cet événement – le plus important pour le poker à la table réelle, comme pour le poker en ligne – a gagné l’importance d’une ligue sportive. Quelques jours avant le début de l’édition des WSOP 2009 (la 40ème édition), Harrah’s a lancé une filiale à Montréal spécialement destinée à l’ouverture d’un casino en ligne. Le premier pas a été fait.

Harrah’s Interactive Entertainment – la filiale en question – est dirigée par Mitch Garber, l’ancien chef de direction de PartyGaming. Elle a une double charge: développer la marque WSOP et explorer les possibilités de jeu sur Internet en Europe. Cette mission d' »exploration » est l’une à la fois prudente et utile. La compagnie peut pour le moment ouvrir des opérations en ligne dans l’un des pays européens qui ont réglementé ce secteur. L’expansion aux Etats-Unis, dès l’adoption d’une nouvelle loi américaine, aura une valeur ajoutée pour Harrah’s.

Harrah’s est la société qui possède la plus grosse clientèle. Dans un contexte de récession, la popularité de ses marques reste débout et le pilier principal de son succès est toujours le poker.


Le marché des jeux en ligne basés aux Antilles est mis en danger par un scandale de corruption

Antigua et Barbuda sont depuis longtemps dans la ligne de mire des Etats-Unis. La dispute entre les deux pays porte sur la légalité ou l’illégalité des jeux en ligne auxquels les Iles offrent des licences. Mais le conflit qui bouillait, à moitié ignoré, a maintenant explosé. L’odre du jour est une question juridique bien précise: les autorités bancaires américaines allèguent que les audits effectués la Commission de Régulation des Services Financiers d’Antigua et Barbuda ne soient pas véridiques.

Ces imputations pèsent lourd sur le dossier de Leroy King, ancien chef de l’institution nommée ci-dessus. Celui-ci avait été suspendu de sa fonction après avoir été impliqué dans le scandale Allen Stanford. Les opérations bancaires de Stanford ont été récemment soumises aux examens minutieux des enquêteurs américains. Les investigations ont dévoilé des irrégularités dans les processus bancaires, prétendument ignorés par M.King, alors directeur de l’autorité chargée de vérifier la légalité des opérations financières. Le pire est que Leroy a été accusé de corruption. Il aurait fermé les yeux sur les illégalités en échange de belles gratifications.

En raison de ces accusations, King a été suspendu. Mais ce n’est pas sa réputation ou sa fonction qui préoccupent les acteurs de l’industrie en ligne. L’agence dirigée par King est chargée de réglementer et de surveiller tous les casinos en ligne basés aux Antilles. L’instabilité du système bancaire de l’île a bouleversé les casinotiers. L’industrie des casinos en ligne d’Antigua n’a gagné sa bonne réputation qu’au bout d’une dure et longue bataille. Au moment où le scandale Stanford éclatait, le pays venait de gagner sa place sur la très convoitée Liste Blanche des régulateurs britanniques.
La participation de Leroy King aux affaires illégales menace de discréditer pour de bon Antigua et Barbuda. « Si cette réputation est détruite, les opérateurs en ligne ne pourront plus considérer Antigua comme le bon endroit pour ouvrir une affaire », a commenté l’observateur Barney Corral.

Justin Simon, le Procureur Général d’Antigua a annoncé que le Cabinet aurait une réunion afin de décider sur les mesures légales à prendre dans le cas de Leroy King. « Les activités d’Antigua et Barbuda seront de nouveau soumises à des analyses internationales minutieuses et cela va avoir des conséquences négatives sur l’économie et va soulever des questions sur notre cadre juridique ». Maintenant, M. Simon s’efforce à assurer la communauté internationale de la bonne foi qui guide la dure enquête intérieure déclenchée par le scandale King.


Microgaming est le premier en jackpots progressifs

Le réseau des jackpots progressifs Microgaming a touché de nouveaux sommets: le total des paiements enregistrés la semaine passée arrivant à 250 millions de dollars.

Le réseau, lancé il y a cinq ans, a payé l’équivalent de 137,000$, chaque jour depuis son lancement. A ce moment, les progressifs s’élèvent à plus de 6 millions de dollars. Cette évolution a été encore marquée par l’incroyable paiement effectué sur le compte du Finlandais Klaus E., qui est devenu du jour au lendemain millionnaire, après avoir misé 0,50$ sur Mega Moolah. La machine à sous à jackpot progressif l’a fait empocher, à cette occasion, 5,5 millions de dollars.

Avec 21 jackpots progressifs et 6,500 gagnants jusqu’à présent, le réseau des progressifs Microgaming – d’ailleurs, a plus large sur Internet -, s’est créé une bonne réputation de fabrique de millionnaires. Roger Raargever, CEO à Microgaming, a commenté: « Atteindre 250 millions $ en paiements, c’est un extraordinaire repère et dit beaucoup sur l’engagement de Microgaming d’offrir aux joueurs de nos opérateurs les plus attractives expériences de jeu sur Internet. Nous avons déjà Mega Moolah, qui dépasse encore une fois 3 millions, la Roulette Royale et major Millins qui montent rapidement vers 1 million ».

Les gains sont payés dans la monnaie qui a été utilisée par le client lors du jeu. Jetez un coup d’oeil sur les progressifs et qui sait, la chance sourit des fois à ceux qui y croient.


Le WSOP, un spectacle unique à suivre

Las Vegas, Rio All Suite Hotel & Casino, salle Amazon. La crème des joueurs de poker s’affrontent dans le plus grand tournoi du monde. C’est la septième journée du Main Event WSOP et les 27 participants font de leur mieux pour se retrouver à la fin de la journée, parmi les neuf à s’asseoir à la table finale établi pour le mois de novembre. Les spectateurs ne manquent pas, ni la télévision. Les producteurs ESPN sont là et les deux caméras transforment comme par merveille le jeu acharné en spectacle.

Au milieu de tout et de tous, il y a Jenna Phillips. L’un des éléments-clé qui restent toujours dans la lumière des caméras, mais discrètement derrière les protagonistes des événements. Et pour voir dans quelle mesure le dealer est important dans les grands tournois, il faut avoir la connaissance de la concurrence acerbe pour les places comme telle. Jenna Phillips, par exemple, est l’un des six dealers choisis de 900 autres concurrents à travailler aux tables télévisées pendant cet événement crucial. Phillips a été aussi nommé « le dealer WSOP de l’année ». Bien sûr, dans ces conditions, tout le monde attend qu’elle accomplisse brillamment son travail. C’est pourquoi elle et ses collègues d’élite – Ben Beighle, Jennifer Schmidt, Louis Richardson, Laurie Scholes et Frank Augusta – sont toujours au poste au célèbre casino de Las Vegas, tandis que des centaines d’autres dealers ont retourné chez eux.

Impeccable jusqu’à présent, le WSOP réunira de nouveau les survivants, en novembre, dans le même casino, pour finir l’histoire de la 39ème édition WSOP. Derrière la table finale, on retrouvera, à coup sûr, la même Jenna Phillips, qui est l’un des six dealers s’étant assuré l’une des trois places établies par rotation.

« J’en suis extasiée », a avoué Phillips en souriant. Être choisi comme l’un des meilleurs dealers et désignée pour m’occuper de la table finale est passionnant. Ce sera très divertissant! »


Quel sera l’avenir des jeux sur les portables?

« Au début, il y a eu les casinos réels », voilà comment on pourrait commencer l’histoire des jeux. Des casinos qui ont développé des traditions et ont créé des brands. La technologie en mouvement a multiplié les options. Un segment élevé des joueurs a été « gagné » par les casinos virtuels: jouer au casino en ligne est une solution plus commode et, selon certains avis, plus sûre. Et voilà que les choses ne s’arrêtent là et le déjà traditionnel Pc a un nouveau concurrent en matière de jeux de casino: le portable!

Bright Wright, le directeur administratif de RGA (Remote Gamblig Association) nous confirme que les téléphones mobiles sont un merveilleux dispositif à portée des amoureux des jeux. Le jeu à distance peut être défini comme toute forme de jeu où l’on accède également par internet, à l’aide du portable, d’un micro-récepteur wireless ou par la télévision interactive. C’est vrai, Wright a reconnu la difficulté de prévoir le développement des jeux sur mobile, mais a aussi souligné que l’avance de la technologie WAP signifie que les portables deviennent des produits mutuels. « A présent, on peut avoir sur son portable à peu près le même display que sur son PC », a remarqué Wright.  » Pour le moment, les gens pensent que le jeu sur mobile sera la prochaine grande découverte. Je ne dirais pas qu’il dépasse l’internet, mais on est en train d’arriver à un nivellement où la similitude des choses sera certaine »,
a-t-il conclu.


Liv Boeree, une joueuse de poker en pleine ascension

Le poker semble avoir définitivement  gagné  encore une partisane: Liv Boeree. Représentante depuis quelque temps de la célèbre salle de poker londonienne Absolute Poker, elle a gagné le 3 mai le premier prix au Ladbrokes European Ladies Champioships.

 » Je suis ravie au septième pour avoir gagné European Ladies Championships », avait avoué la joueuse à la fin du tournoi. « C’était un extraordinaire tournoi avec un sens élevé de la camaraderie et une très dure table finale,  dont j’ai jouit depuis le début et jusqu’à la fin. Ma prochaine participation aux World Series of poker augmente également la confiance en moi-même. »

Le tournoi de poker qui s’est déroulé le 3 et le 4 mai à Londres a rassemblé quelques-unes des plus douées joueuses de poker, parmi lesquelles Annette Obrestad, la gagnante de l’Evénement Principal de WSOPE.  Quant à la gagnante du championnat, Liv Boeree s’est assurée non seulement une première place glorieuse, mais également un prix de 30.000 dollars en cash.

Le partenariat entre Boeree et Absolute poker dure depuis ce février, quand  Absolute Poker a lancé à l’ancienne étudiante en astrophysique,  l’invitation d’être la représentante de son site de poker en ligne. La carrière de poker, Liv l’a entamée en août 2005, pendant les séries télévisées de UltimatePoker.com. C’était le moment où elle rencontrait Annie Duke, la pro du poker qui l’a enseigné quelques trucs précieux au poker. D’ailleurs, les deux se sont de nouveau rencontrées à cette dernière occasion et Liv a eu la chance d’enrichir son savoir faire au poker. Et voilà que le succès ne la quitte pas!  Avec une dizaine de prix gagnés ces dernières années à Londres, Live Boeree augmente le fil de ceux qui démontrent que jouer au casino peut être incitant, mais que la preuve finale d’un joueur est le poker!


La Finlande coquette avec les jeux en ligne

Même si la Finlande est l’un des pays où le domaine des jeux se trouve sous le monopole de l’Etat, l’administration du poker en ligne par des agences gouvernementales n’est qu’une idée. Une idée réitérée le dernier temps par Veikkaus, l’agence nationale de paris pour la loterie et les paris sportifs, une institution qui se trouve, à son tour, sous la houlette du Ministère de l’Enseignement.

Le marché finlandais des jeux est divisé en trois corps d’administration: la nommée Vekkaus, RAY, l’Association des Machines à sous et Fintoto Oy, qui règne les paris hippiques et les jeux en ligne. Curieux de savoir combien les Finalndais dépensent-ils sur les sites de jeux basés à l’étranger? Le chiffre est d’environ 50 millions euros, de l’argent qui, dépensé en Finlande, pourrait apporter un beau pourcentage aux projets publics. Le monopole suédois sur les jeux Svenska Spel pourrait servir pour modèle pour son correspondant finlandais.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement finlandais vise les revenus engendrés par le poker en ligne. Le janvier passé, Stefan Wallin, le ministre finlandais de la Culture et des Sports a ouvertement déclaré que le gouvernement devrait mettre à son service le poker en ligne pour que les bénéfices soient au pays, et non pas aux opérateurs étrangers.


Les casinos prennent d’assaut l’Asie

La corporation Las Vegas Sands, en Singapore, aura assez tôt un concurrent sur mesure. Landmark’s, soutenue par la plus grande compagne de jeux de l’Asie, espère mettre sur pied en Indonésie le premier casino légalisé, un centre de divertissement dont les coûts s’élèveront à 3,1 billions de dollars. C’est un projet ambitieux duquel on attend qu’il crée une nouvelle destination à l’Indonésie. Le grand casino sera bâti à Bintan, l’une des îles de l’Indonésie et il n’est pas concurrent seulement pour Las Vegas Sands, mais aussi pour Genting Bhd., le plus grand actionnaire Landmarks. Ils ne laissent point échapper la chance qui leur sourit, une fois avec l’ouverture des marchés asiatiques. Les doutes restent, quand-même. Avec un nombre croissant de casinos en Malaisie et maintenant, en Singapore, on jouera dur.

Les bénéfices de la communauté? On estime un nombre double des visiteurs, jusqu’à 17 millions annuellement et des revenus pour le tourisme de 22 milliards dollars jusqu’à 2015. Landmarks espère aussi une forte croissance du nombre des visiteurs à Bintan, menant à 3 millions touristes le chiffre estimé, par rapport à moins de 370 000, le chiffre actuel.

Bintan est la plus large île de l’archipel indonésien et aussi la plus riche en centres de divertissement: Banyan Tree Bintan, Bintan Lagoon Resort, Club Med Ria et d’autres. Landmark’s Resort aura, quant à lui, 5 centres de divertissement, possessions, villas. Tout est bon et bien, mais comment faire ça aller à la loi nationale qui interdit les jeux? Seront les règlements régionaux suffisants pour frayer le chemin à Landmark’s à Bintan? C’est une affaire encore à suivre..


Pourquoi jouer sur un casino en ligne?

L’un des grands avantages des casinos en ligne pour lesquels ils sont tellement cherchés, est l’option de jouer pour moins que si l’on jouait dans un casino réel. Si on veut jouer pour un dollar au blackjack, on peut le faire sans le moindre souci pour les tables de 10, 15 ou 25 dollars qu’on voit d’habitude. Jouer aux craps en ligne est une autre bonne option. Aux craps, on peut miser, par exemple, 2 dollars et élever le montant parié jusqu’à seulement 6 dollars au lieu de 20-30. De toute façon, les jeux qu’on peut trouver en ligne sont le poker, les machines à sous, la roulette, les craps, le blackjack et le baccarat. Les chercheurs des trésors restent toujours une légende, mais il est aussi vrai qu’un bon nombre de joueurs ont remporté jusqu’à présent de très gros jackpots jouant sur les casinos en ligne. Mais non seulement l’argent est l’atout des casinos en ligne.

L’industrie fleurissante qui s’est développée dans le domaine est basée aussi sur la diversité des types de casinos en ligne. Pour se faire une idée, il faut d’abord présenter les trois versions « techniques » sous lesquelles les joueurs peuvent accéder à un casino virtuel.

Il y a, premièrement, la catégorie des casinos accessibles dans la variante de jeu flash, extrêmement confortable. Le point fort de cette variante pratique est le fait qu’elle ne demande pas le téléchargement d’un logiciel. On n’a besoin que d’installer Java ou Macromedia sur son ordinateur pour jouer en tout moment pour de l’argent réel ou virtuel. On est demandé seulement de remplir un formulaire avec des informations personnelles, notamment si on veut recevoir ses gains.

De l’autre côté, les casinos téléchargés ont été assez de temps la modalité habituelle de jouer à ses jeux favoris sur internet. La rapidité du téléchargement du logiciel nécessaire pour avoir accès aux jeux dépend du type de connexion à l’internet dont l’utilisateur jouit. De là, la voie est ouverte, puisque lorsqu’on se connecte en utilisateur, la connexion se fait directement au serveur du casino et fonctionne beaucoup plus vite que les casinos de type flash.

Enfin, il y a aussi les casinos en ligne live, ce qui veut dire que les joueurs accèdent en temps réel à l’activité du casino. Le virtuel est réduit au minimum, car le joueur est connecté à un casino réel, par un moyen type web caméra. Et ce qui est le mieux, c’est que ce casino offre tous les jeux qu’on peut trouver sur les deux autres versions. Les casinos style live sont à présent de plus en plus prisés. In ne vous reste que de faire votre choix ou d’essayer tous!


Les casinos de Macau dominent le marché des jeux

Surprise dans le monde du “gambling! L’ancienne colonie portugaise Macau est en train de détrôner Las Vegas, la ville-roi des jeux de hasard. Avec des encaissements exorbitants, Macau est sur le point de devenir le plus grand centre des paris et des jeux d’argent du monde. C’est une avance qui vient, sans doute, à la suite des gros investissements américains dans la région.

Colonie trouvée sous la toutelle du Pourtugal, Macau a été retourné à l’Etat chinois il y a huit ans. Depuis, la petite île située aux alentours de Hong Kong est devenue la destination préférée des millions de chinois qui se sont pressés d’y faire des paris. Ainsi, à la fin de l’année 2006, les revenus de la région, provenus des paris, s’élevaient à 6,95 millions dollars, tandis que Las Vegas enregistrait 6,5 milliards. Puisque les jeux de hasard fleurissent sur cette petite île, de plus de plus investisseurs se sont déclarés désireux de commencer des affaires et de développer en région tout un réseau de luxe, comprenant des hôtels, des casinos-géants et des appartements pour les VIP.

On se demande, peut-être, pourquoi le Macau exerce-t-il un tel attrait sur les joueurs et les hommes d’affaires. Eh bien, le Macau était, jusqu’à présent le seul endroit de Chine ayant légalisé, dès le début, les jeux d’argent (le processus est en train de se passer pour tout le pays). Grâce à ce paradis de l’argent, Macau est devenu aussi, en très peu de temps, l’une des plus prisées destinations touristiques, chose qui a suscité l’envie de ses voisins, tels Singapore ou Hong Kong. ceux-ci sont décidés d’adopter la même stratégie. Il faut bien noter que la région de Macau s’étend sur 10 miles et ne compte pas plus de 500 000 résidents, tandis que le nombre des touristes ayant “visité” Macau au cours des années passées s’élevait à plus de 20 millions par année.

Reconnaissant les avantages économiques de cette grande “affaire”, le gouvernement chinois reste quand-même méfiant et dénonce les risques de croissance de la corruption dans la région. Certains des plus grands joueurs des casinos de Macau sont quelques-uns des représentants-mêmes de la classe politique chinoise, qui jouent des fois sur l’argent de l’Etat

« SuivantPrécédent »