Jouer au casino en ligne gratuitement


Le marché anglais pourrait changer de règles

Le Royaume-Uni pourrait accepter prochainement d’autoriser les casinos en ligne basés à l’étranger. Le changement dépend de l’adoption par loi de la proposition faite en ce sens par le Ministère de la Culture, des Médias et des Sports.

Le 6 janvier, le Ministère sus-nommé a lancé cette proposition en réponse aux protestations des sociétés de jeux locales, selon lesquelles le milieu concurrentiel est disproportionné.

Le Ministère propose maintenant que les casinos en ligne soient tenus de respecter quelques règles avant d’adresser une demande d’autorisation. Parmi ces règles, les casinos devraient s’engager à communiquer les prototypes de paris sportifs douteux et à protéger les enfants et les joueurs compulsifs.

La proposition est ouvertement soutenue par plusieurs opérateurs et sociétés de l’industrie. Parmi ceux-ci,il y a Right2Bet, un groupe en ligne qui mène actuellement une campagne en faveur d’un marché de jeux libre à l’intérieur des frontières de l’UE.

Toutefois, certains experts de l’industrie ont contesté les motivations du gouvernement. Ils pensent que la grosse mise est d’ordre financier: « Il n’est pas nécessaire d’être trop cynique pour penser que cela va être aussi un moyen d’augmenter les taxes », a déclaré David Trunkfield, manager de PrincewaterhouseCooper.

Avec la nouvelle réglementation, les opérateurs de la Liste blanche approuvés dans d’autres juridictions, devraient obtenir une licence britannique de publicité.

Le droit communautaire européen demande que les pays membres acceptent les opérateurs basés dans un autre pays de l’Union. Il y a aussi des exceptions, pour des raisons d’ordre public.

Le ministre des Sports Gerry Sutcliffe a déclaré qu’il voudrait que toutes les sociétés de jeux, étrangères ou nationales, qui acceptent des paris sur les courses hippiques, soient taxées pour subventionner le sport.

La proposition n’a pas détaillé une solution pour la situation fiscale: la lourde taxe sur les opérations de jeu qui est actuellement évitée par les casinos étrangers. Le niveau de l’impôt a déterminé William Hill et Ladbrokes à déplacer leurs bases à Gibraltar.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire